Dans un pays tranquille
nous avons reçu la passion du monde,
épée nue sur nos deux posée

 

Notre cœur ignorait le jour
lorsque le feu nous fut ainsi remis,
et sa lumière creusa l’ombre de nos traits
 
 
 
Extrait de
Mystère de la parole
d’Anne Hébert
Poèmes, Éditions du Seuil.

 

   L’ancêtre de tous les Parenteau d’Amérique, Pierre Parenteau, dont le patronyme serait apparu à l’époque de la France romane, a fondé en Nouvelle-France une famille qui a transmis à ses descendants un pays unique dans lequel la paix, la justice et la prospérité sont assurées. En traversant l’Atlantique, en 1666, Pierre Parenteau reçut, comme beaucoup d’autres pionniers, la mission et la passion de conquérir et d’habiter ces contrées nouvelles aux paysages envoûtants et riches en ressources. L’épée posée sur deux mains symbolise une investiture par laquelle sont accordés ces privilèges.

«Dans un pays tranquille

nous avons reçu la passion du monde,

épée nue sur nos deux mains posée»

 

Les premiers Parenteau vécurent cette «passion du monde» symbolisée par l’ardeur du feu dont la lumière fit apparaître sur leur visage des «traits» nouveaux qui allaient de plus en plus les distinguer de ceux de la France. Ils ignoraient l’identité que leur donnerait l’adaptation à ce nouveau pays.

«Notre cœur ignorait le jour

lorsque le feu nous fut ainsi remis,

et sa lumière creusa l’ombre de nos traits»

 

Fleur de lis sur fond bleu ultra-marin : origines françaises et québécoises des Parenteau d’Amérique.

Flammes stylisées sur fond rouge « gueules » ou vermillon: symbole de la passion des premiers Parenteau pour leur nouvelle patrie et l’ardeur à la développer. Le feu fut essentiel à leur survie.

Épée posée sur deux mains : symbole d’investiture. En s’établissant en Nouvelle-France, le premier Parenteau reçut une terre, et sa femme un trousseau aux frais du roi Louis XIV, les faisant citoyens privilégiés du monde avec la mission de faire de ce pays un lieu paisible et prospère.